Ma tasse à café a 15 ans!

Tasse de café

Je prenais l’auto récemment (ce qui est assez rare depuis le début de l’automne!), en remplissant ma tasse de café avant le départ. Et cet objet me sert bien depuis plus de 15 ans déjà!

Je l’ai acheté lors de mes études universitaires pour pouvoir profiter du café à 50 cents de l’association étudiante, qui compétitionnait celui à 1,50$ de la concession alimentaire juste à côté. Un peu déloyal, mais ça passait (il me semble que ça a fini avec une plainte de la concession qui avait un contrat d’exclusivité sur le campus mais bon, c’est une autre histoire). Et c’est surtout par conviction écologique que je l’ai achetée à l’époque (il y avait des gobelets de styromousse que j’aurais aussi pu utiliser, mais que je voulais éviter).

Cet achat illustre bien le changement de fond que l’on peut opérer dans nos vies:

  • L’idée de base était de moins consommer de matière finissant trop tôt à la poubelle (les verres en styromousse).
  • Le tout en étant économique (je pouvais faire mon premier café à la maison, et continuer à en profiter avec la machine à café de l’association étudiante en partage).
  • Et l’achat est durable puisqu’il me sert encore aujourd’hui! Évitant encore et toujours de générer des déchets sur la route et d’arrêter au Tim Donald du coin pour continuer la route les yeux bien ouverts.

La meilleure économie est la dépense que l’on ne fait pas.

Secret d’un grand sage de la liberté

(Oui, je pourrais aussi tout simplement ne pas consommer de café, mais ce n’est pas le point ici. Ça m’apporte du plaisir alors je garde!)

Ce qui m’a fait réfléchir surtout, c’est qu’il y a un bon nombre d’objets autour de moi qui résistent au temps et au renouvellement:

  • Notre meuble télé, qui a le même âge que ma tasse de café, acheté usagé à ma première année universitaire pour remplacer la boîte de carton qui servait de sous-télé au départ. Il est toujours présent au poste dans notre salon.
  • Pratiquement toute notre vaisselle et chaudrons, pour la plupart des dons à notre départ de vie en appartement de part et d’autre. La « vieille » vaisselle de ma grand-mère et les vieux chaudrons de ma tante nous servent encore.
  • Mon vieux polar, cadeau que ma soeur m’a offert il y a plus de 20 ans, résiste encore et me réchauffe lors des froides nuits d’été ou des belles journées d’automne.
  • La tente dans laquelle notre plus vieille a dormi sur le terrain récemment (elle voulait dormir avec un ami à la maison; pandémie oblige nous avons monté deux tentes dans la cours pour respecter un tant soit peu les règles… et surtout parce que c’est coooool de dormir dehors). De mémoire, c’était un cadeau autour de mes 18 ans de mes parents, avec un matelas de sol, un sleeping bag et un poêle Coleman 2 ronds, qui servent tous encore depuis 20 ans.

Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas

Secret d’un grand sage écologiste

Prenez quelques instants pour regarder autour de vous. Faites l’inventaire des objets qui durent, encore et encore. Célébrons la durabilité! Il devrait y avoir une JMOD, une « Journée Mondiale des Objets Durables ». On la crée ensemble?

Le 15 novembre est consacré la journée de la célébration des objets durables!!!!! (il faudra sans mauvais jeux de mots partager le pavé avec la Journée mondiale du souvenir des victimes de la circulation routière).

C’est une belle source d’économie d’utiliser ce que nous avons déjà!

Et vous, quels objets passent l’épreuve du temps et vous servent encore après de nombreuses années?

Le meilleur objet est celui qui dure longtemps

Slogan de la journée Mondiale des Objets Durables

Commentaires

  1. OLIVIER TRUCHON a dit :

    Salut Capitaine Liberté… Volontaire,
    Pour ma part, j’ai remarqué qu’il est aussi important d’investir un peu plus au départ afin de trouver une qualité qui permet la durabilité… Plusieurs de mes outils ont près de 20 ans, j’en ai plusieurs qui doivent avoir 40 ans puisqu’ils m’ont été donnés par un grand-oncle. Mais je dirais que ma souffleuse à neige achetée usagée et réparée quelques fois… est mon meilleur exemple de durabilité… elle date de 1972. Elle a 48 ans de services! Mais c’est une marque bien connue et les pièces existent encore. Il y a aussi notre classique balayeuse Electrolux qui doit dater de la fin des années 80, achetée usagée également. Encore une marque bien connue à l’époque et je trouve toujours des pièces de rechange aujourd’hui!

    1. Capitaine Liberté, lol! C’est un bon nom de superhéros ça (et/ou un clin d’oeil aux Invincibles?)
      https://pofcorn.files.wordpress.com/2014/05/2076618.jpg

      C’est fou 48 ans de service pour ta souffleuse! Bravo d’étirer la vie des objets comme ça!

  2. Bel article. J’ai particulièrement aimé :

    « La meilleure économie est la dépense que l’on ne fait pas. »

    Oh, les belles paroles pleine de sagesse! J’aime ça. 😉

    « (Oui, je pourrais aussi tout simplement ne pas consommer de café, mais ce n’est pas le point ici. Ça m’apporte du plaisir alors je garde!) »

    Je me reconnais un peu trop dans ces phrases. 😂

    Un plaisir de te lire, Liberté Volontaire!

    1. Merci pour ton commentaire Save Long and Proper! C’est bien de réduire ses dépenses, mais il faut conserver celles qui nous font plaisir aussi!

  3. Renard Futé a dit :

    Salut Liberté Volontaire!

    Ayant une passion pour l’électronique, c’est dans ce domaine que j’ai réalisé quelques prouesses, au fil des années. Voici quelques exemples :
    – Je n’ai pas acheté un téléphone neuf, depuis 7 ou 8 ans, je reprends les « vieux » téléphones de mes amis, en échange bien souvent de service ou d’une location d’équipements plus complexes;
    – J’ai récupéré à 2 reprises des équipements, dans la tablette d’électroniques de l’éco-centre (oui je sais, je ne suis pas supposé faire ça). Mais dans les 2 cas, le matériel était encore fonctionnel. J’ai également eu confirmation que des « gars de la Ville » que le matériel déposé à l’éco-centre va directement à la ferraille. Mais diable, pourquoi est-ce que les citoyens y déposent du matériel fonctionnel?
    – Je récupère les équipements de ma famille/mes voisins/mes amis, et je les redonne bien souvent quelques semaine/mois plus tard, quand un autre me demande tel ou tel truc. J’accumule aussi des équipements… une chance que nous avons une petite maison, je ne peux pas accumuler, héhé!
    – J’ai encore mon portable du Cégep, c’est rendu un petit serveur de fichiers. Pour la référence, c’est un ThinkPad de 2007. Il tourne au ralenti, mais il fonctionne encore!
    – J’ai accumulé plusieurs systèmes de son au fil des années, que j’utilise à divers moments, pour différents usages. Plusieurs petit, et un gros. J’adore les vieux amplificateurs, et ce qui m’horripile le plus, c’est les écouteurs Bluetooth sans-fil. C’est une catastrophe écologique, ce genre de produit.
    – Tout ce qui est également dans notre cuisine vient d’amis/famille/friperie. On achète que très rarement des items neufs.
    – La plupart de nos meubles sont recyclés, bien qu’on ait investi dans quelques meubles en bois dans les dernières années.
    – Et bien d’autres exemples!

    J’essaie aussi de convaincre un peu tout le monde de la valeur d’un achat. Si tu dois absolument acheter neuf, achète solide, performant et durable. Encore une fois, parce que je trippe sur l’électronique, je conseille toujours vers le haut… paye plus cher, pour mieux, parce que tu vas le changer moins souvent = moins de déchets électroniques. Ça fait mal au portefeuille initialement, mais ça finit par payer quelques années plus tard.

    À bientôt!

    Le Renard

    1. Merci pour ton commentaire Renard. C’est d’autant plus intéressant pour l’électronique où ça bouge tellement vite qu’il est ancré pour beaucoup de personne que changer régulièrement les appareils est la norme.

      Bravo pour étirer la vie de plusieurs de ces appareils. On oublie parfois qu’ils faisaient bien leur travail quelques années auparavant, et qu’il fournisse toujours de bon service!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *